LES CONSEILS DU CHEF

 

 

La lumière; l'engrais; le rempotage; l'arrosage; la taille; la greffe; vos questions réponses classées par mots clés et ordre alphabétique.

 

 

La lumière

La lumière est l'une des données de base les plus importantes pour la réussite de vos plantations. Meilleure que tout engrais, elle permet au feuillage de se développer, et par conséquent aux racines. Sachez donc que derrière une fenêtre, la luminosité est déjà deux fois plus faible que si la fenêtre est ouverte, et ce à cause des phénomènes de reflexion de la lumière par les vitres. A sept mètres de la fenêtre, la zone est considérée comme zone aveugle pour vos plantes. Vous les placeriez à la cave, l'effet serait à peu près le même. Elles s'asphyxient. La bonne distance se situe donc le plus près possible des fenêtres. Vous pouvez pour cela aménager des rebords intérieurs sur lesquels vos plantes seront les plus heureuses. La brûlure du soleil à l'intérieur d'un appartement, même derrière une fenêtre n'est que très très rare ( sauf pour des variétés très fragiles et non habituées).

Enfin, je vous conseille, si vous en avez la possibilité, de placer vos plantes d'intérieur à l'extérieur pendant tout l'été, du mois de mai au mois d'octobre. Mais alors attention à ne pas les brûler au moment où vous les sortez; elles devront impérativement être positionnées à l'ombre, pendant une phase d'adaptation d'au moins 1 mois, voire en permanence pour certaines variétés. Lorsque vous les rentrerez à l'automne, vous aurez alors le plaisir de plantes aux feuilles épaisses, aux couleurs vives, et aux réseaux de racines robustes.

La lumière; l'engrais; le rempotage; l'arrosage; la taille; la greffe

L'engrais

La lumière est le meilleur engrais de vos plantes. Il ne sert à rien d'engraisser une plante qui n'a pas assez de lumière, car celui ci n'est pas synthétisé et peut alors avoir un effet plus dévastateur que bénéfique. Supposons donc que vos plantes sont bien exposées; elles ont alors besoin comme vous et moi de nourriture. Celle ci doit être équilibrée. Imaginez ce qui adviendrait si vous ne mangiez que du sucre : très rapidement, vous grossiriez, auriez des problèmes cardiaques, osseux et perdriez vos dents. Il en est de même pour vos plantes (une plante carnivore sans dents n'est plus très efficace!).

Trève de plaisanterie; j'utilise personnellement deux types d'engrais dans leur forme : l'engrais liquide, et l'engrais en grain.

Le liquide est assimilé plus rapidement par la plante, mais ses effets sont moins durables. Je l'utilise personnellement plutôt en période d'hiver ou d'automne, au moment où l'on arrose un peu moins les plantes. Je passe sur les formules NPK, car vous trouverez toutes sortes de mélanges, y compris avec oligo éléments... L'essentiel est déjà de penser à nourrir vos plantes, et régulièrement si possible.

Les grains, achetés par sac, le meilleur marché étant le trois fois quinze (NPK 15 15 15) est le plus efficace. Pendant les beaux jours, associé à des arrosages copieux, il permettra à toutes vos plantes (d'intérieur, bonsaï, agrumes...) d'avoir des pousses équilibrées, vigoureuses, bref en pleine santé.

La lumière; l'engrais; le rempotage; l'arrosage; la taille; la greffe

Le rempotage

Vous achetez une plante dans un pot, souvent déjà trop petit, car les professionnels partent du principe qu'une plante dont les racines sont à l'étroit, mais nourrie, arrosée et illuminée copieusement pousse très rapidement. Cela est vrai, mais l'amateur ne pouvant donner les mêmes conditions devra s'adapter rapidement sous peine d'être très rapidement déçu. Ne vous précipitez cependant jamais, quelques principes sont à respecter.

Un dépotage constitue un choc pour la plante, même s'il est bénéfique par la suite.

- Ne dépotez donc jamais une plante fleurie, car c'est le moment où elle a besoin de plus de soins. Cela lui serait donc fatal très rapidement.

- Prenez un pot de 2 cm de plus de diamètre que l'ancien, car la différence doit être notable pour la plante, tout en ne perdant pas les racines dans un volume de terre trop important, inutile et disgracieux.

- Cassez la motte d'origine afin que l'ancienne et la nouvelle terre puissent se mélanger et que les racines aillent plus rapidement dans le nouveau substrat.

- Arrosez copieusement une fois, c'est à dire en enlevant la soucoupe et en laissant couler longtemps l'eau en surplus sous le pot. Il faut que la terre soit trempée. Les racines adhèreront bien au nouveau substrat, vous laisserez ensuite sécher la plante pour qu'il s'en forme des nouvelles afin de chercher l'eau. C'est cette opération qui fera reprendre votre plante; si vous arrosez trop souvent, vous avez toutes les chances de voir s'installer la pourriture dans les racines que vous aurez blessé dans l'opération de rempotage.

- Attendez avant de donner à nouveau de l'engrais à la plante rempotée, car celle ci aura dans un premier temps assez de nourriture dans le nouveau terreau, et un apport immédiat d'engrais risque de brûler les racines fragilisées par l'opération.

La lumière; l'engrais; le rempotage; l'arrosage; la taille; la greffe

L'arrosage

L'arrosage est à moduler en fonction de la plante, du pot et de la saison.

La plante : vous trouverez des conseils inhérents à chaque plante, sachant que certaines adorent l'eau (Papyrus...), d'autres craignent les excès (cactées...); la majorité préfère être arrosée par dessus, quelques unes par dessous (gloxinia, saintpaulia). Il n'y a pas de règle universelle pour cela.

Le pot : les pots en plastique gardent mieux l'humidité que les pots en terre, un arrosage moins fréquent est nécessaire. Je reste très prudent sur l'usage des bacs à réserve d'eau, car l'équilibre y est très difficile à trouver. Sachez de plus qu'un pot de grande taille présentera des risques de sècheresse excessive moindre qu'un petit pot.

La saison : bien sur, il faut moins arroser l'hiver que l'été, mais cela n'est pas une règle absolue, car le chauffage peut bouleverser grandement les événements. Le meilleur conseil que je puisse donner à ce point de vue est l'observation. Une plante doit sécher un peu entre deux arrosages. Attention, un peu ne signifie pas crever de soif. L'arrosage des plantes est quelque chose d'individuel. Vous devrez donc regarder, soit en touchant la terre, soit en regardant dans la soucoupe si votre plante est sèche, et alors, vous pouvez l'arroser. Je me promène personnellement avec mes arrosoirs deux fois par semaine; ce qui ne signifie pas que toutes les plantes sont arrosées deux fois par semaine. "ça dépend; quelquefois oui, quelquefois non!"

La lumière; l'engrais; le rempotage; l'arrosage; la taille; la greffe

La taille

Cette opération n'est pas réservée aux arbres fruitiers et aux haies; nombre de plantes seront beaucoup plus fournies si vous les taillez de temps à autre.

La taille doit cependant être faite sur vos plantes d'intérieur en début de période de végétation, c'est à dire en mars ou avril; cependant, elle peut être faite pendant toute la période de végétation. En fait, il convient surtout d'éviter les mois durant lesquels les jours raccourcissent et pour lesquels les plantes se reposent. Nombre de personnes hésitent, à tort; je taille mon hibiscus tout les ans, je pratique de même pour toutes les plantes dont la forme se déséquilibre fortement, ou qui perdent trop de feuilles en bas des tiges. Le sécateur et la paire de ciseaux sont donc des outils indispensables également pour le jardinier d'intérieur.

La lumière; l'engrais; le rempotage; l'arrosage; la taille; la greffe

 mailto:Franck.Aupetit@wanadoo.fr